Croix Bauer-Wehrling, dite Schanzerkritz

  • 0

Croix Bauer-Wehrling, dite Schanzerkritz

Category : Patrimoine

Croix Bauer-Wehrling, dite Schanzerkritz

Croix Bauer-Wehrling, dite Schanzerkritz

Les extrémités du montant supérieur et de la traverse sont droites. Le titulus, en forme de bandeau ondulé pendant, cloué au sommet, porte l’inscription « INRI » Le Sauveur a la tête inclinée vers la droite, les bras en V. Le périzonium au gros nœud est flottant, les pieds sont superposés et cloués directement sur le montant de la croix. Ce dernier s’élargit légèrement en congé dans sa partie inférieure. Sur la tablette moulurée et débordante qui surmonte le fût sont sculptés le crâne et quelques ossements d’Adam. Le fût de section quadrangulaire, est orné dans sa partie haute d’un médaillon ovale taillé sur un décor baroque en relief, entouré d’une guirlande. Un cartouche rectangulaire, aux coins inférieurs échancrés en carré, souligne le contour du fût. Ce dernier domine une base de forme parallélépipédique qui présente sur sa face antérieure un cartouche dont les coins sculptés suggèrent une fixation à clous.

Les inscriptions en lettres gothiques gravées sont :

  • Dans le médaillon : « C’est ainsi que Jésus voulut mourir pour gagner le pardon »
  • Sur le fût : En l’honneur du Sauveur Jésus-Christ souffrant, Antoine BAUER et Marie-Anne WEHRLING, époux à Albé, ont fait élever cette croix en l’an 1809 »
  • Sur la base, peinte en blanc sur fond noir, on peut lire le début d’une inscription « Cette croix a été rénovée par …. ULRICH »

(source : annuaire de la Société d’histoire du Val de Villé, 1980)